Poésie TOMBENT

TOMBENT

Tombent mes cheveux

Comme des feuilles mortes

Inondent mes yeux

Du goût de la mer morte

Et désertent mon crâne

Mes sourcils

Tout mon corps.

Tombent mes mèches

Sur moi comme des flèches

Remonte dans ma gorge

Une douleur coupe-gorge

Et haut vole mon coeur

Au souffle de ma peur

A tordre mes boyaux

Tombent mes cheveux

Tels des souvenirs heureux

Qui me ferment  la porte

Que le diable m'emporte

Si le bonheur s'enfuit

Ma vie le suit

Et peu m'importe.

Tombent mes cheveux

Comme des feuilles mortes

Mais crie au fond de moi

Une petite voix

"Pourquoi tu t'affoles ?

Ta tête est un symbole

Ancrée sur tes épaules

Porte-la haute

C'est ton combat

Alors sois fière

D'ëtre une guerrière" !

 

Lulla Bell

©

Tombent mes cheveux

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

lullabell
Mon Héléna, ne pleure pas, cela n'est rien qu'un texte écrit en 5 mn en fonction de mon état d'esprit et d'un constat : je me lavais la tête et des mèches entières de mes cheveux restaient entre mes mains. J'étais perplexe, stupéfaire mais pas triste, plutôt en colère. Je ne suis pas toujours la guerrière idéale mais j'essaie. je t'embrasse bien fort !
Helene Quander
  • 2. Helene Quander | 20/05/2015
Très très triste ma Christine, ça me fait mal, des larmes aux yeux, mais je ne veux pas pleurer devant une guerrière.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau