HORS L'AMOUR Extrait

esquisse nu Lulla Bell 
esquisse nu Lulla Bell

Copyrightfrance logo11 1 

J'ai lâché prise Allan. Tu as défait les liens qui pouvaient encore nous garder unis. J'ai senti ton désamour pour moi s'installer définitivement dans ton cœur. Ce n'est pas ce que je voulais.

Mais, s'il te reste encore de la compassion pour moi, je n'en veux pas.

Je ne désire que la passion, sans ce ''con'' devant. De la passion pour mon con, j'en crève que tu n'en aies plus. Je n'accepte rien d'autre comme sentiment, rien que de l'amour, de la folie sexuelle ; que ce désir de dingue qui nous animait.

J'ai lâché prise Allan. Je vois comme ça te soulage. Comme tu te sens mieux. Comme ta nouvelle vie s'annonce sereine avec ton épouse, votre enfant à naître, ce foyer à construire, cette vie, ce quotidien à rentrer dans la normalité, celle que tu as toujours refusée, dénigrée en scandant que là était la mort de l'envie, la crevure du couple. Tu me laisses avancer seule dans un monde que je ne connais pas, un pays où la douleur physique et morale nique toute raison. Tu me laisse me noyer dans ce vide de toi et ce cancer qui me ronge à nouveau. Qui as-tu fuis en premier ? Dis-le moi : La femme malade ou la femme tout court ? As-tu eu des remords ? Pensais-tu à moi lorsque tu faisais l'amour à l'autre ? Étais-je encore dans tes rêves au début de votre liaison ?

Toutes ces questions que je me pose et auxquelles tu ne répondras ja­mais. On ne peut rien bâtir avec des questions, rien construire avec une saloperie de maladie qui vous détruit chaque jour un peu plus......

Lulla Bell Extrait "HORS L'AMOUR"

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau