Extrait de la nouvelle "Hors l'amour"

HORS L'AMOUR (Extrait de nouvelle)

Copyrightfrance logo11 1

Il faut que je me souviennes de moi avant la maladie, avant la destruction massive de mon corps par le cancer.

Souviens-toi ! Souviens-toi ce corps si fin, si lisse, sans une cicatrice. Rappelle-toi ces cuisses fuselées, ces fesses comme deux jolies pommes, ces petits seins toujours pointés, cette taille bien marquée et ce ventre plat et ferme. Dans ce temps-là tu courais, tu dansais, tu bougeais. Dans ce temps-là tu étais jeune et belle, tu avais de l'audace et les hommes te regardaient, te désiraient. Les propositions indécentes, les coups que tu as tirés, les mecs que tu as fait poireauté et auxquels tu n'as rien donné de toi, juste une illusion, les as-tu comptés ? Tu t'en amusais, tu t'amusais d'un rien. Rire facile, fille difficile, c'est toi qui choisissais.

Aujourd'hui ? Tu n'es pas vraiment vieille, deux ans passés la quaran­taine, mais tout le reste ? Où se cache la belle plante qui te bousille le moral quand tu t'observe dans le miroir ? Tu te hais ?

Oui, bien sûr je me hais. Je ne vois que mes plaies intérieures et je les sens suintantes à l'extérieur. Mes cicatrices, pourtant discrètes, me sont insupportables. Ma vie n'est qu'une injustice. J'étais belle, je ne le suis plus. Je vivais, j'attends la mort. J'avais des amants, un amour, je vis dans la douleur de l'abstinence forcée. Il n'y a plus rien. Plus rien qui ne soit à moi, de moi.

Allan, tu partageais ma vie depuis treize ans mais tu es parti malgré mes cris, mes pleurs et mon amour débordant.

De notre histoire, il ne te restait plus que ce sentiment qui se veut si res­pectueux mais qui ne veut rien dire : la tendresse. Ce n'est pas de l'amour, c'est plus que de l'amitié, un attachement sincère et humble qui se veut fil d'Ariane entre deux personnes qui sont incompatibles entre elles pour une vie amoureuse. Foutaise la tendresse ! Il ne peut y avoir que l'amour et la haine, l'intérêt ou l'indifférence. Au milieu que de la triche. Les amants qui se séparent bons amis, quel bluff ! Je n'y crois pas. Ce cliché ne rentre pas dans l'album photo de ma vie, de mon histoire.

Lulla Bell Extrait de Hors l'amour.Ob 31952c nu crayon 1

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau