ET LA VIE...

ET LA VIE...

Et la vie me bouscule et la vie me fait mal
Et je reçois ses coups et toutes ses griffures
Et je me sens traquée tel un frêle animal
Qui fuit le chasseur, les phares de voitures
J'en ai vu des lapins qui n'avaient pas ma chance
Leur corps agonisant sur le bitume froid
Secoués de soubresauts pour leur dernière danse
Des empreintes de roues laissées comme une croix
Et j'avais tant d'amour tant d'amour à donner
Que mon cœur bien des fois a failli exploser
Alors je donnais tout sans esprit de retour
Je ne comptais jamais quand je parlais d'amour
Ah ! J'aurais apprécié un cœur plus mercantile
Mais le mien est ainsi débordant et fragile
Si aujourd'hui même j'avais un vœu à faire
Ce serait revenir réincarnée en pierre.

Lulla Bell

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau