Nouvelles poésie, billet d'humeur

Cœur lourd

Je pars d'ici le cœur bien lourd
Non pas que j'aime avoir mal
Ou les réveils au petit jour
Les odeurs âcres de l'hôpital
J'ai le goût amer de l'échec
Une impression de "jamais plus !"
De solutions, je n'en ai plus
Je n'ai qu'à manger mon pain sec
Se sentir perdue, délaissée
Sans un mot pour me rassurer
Je pars d'ici le cœur bien lourd
Je pars peut-être pour toujours
Parce que la science a ses limites
L'être humain peut être condamné
Sur un traitement qui n'a pas marché
Aux chanceux va la réussite
Je ne fais pas partie de ceux
Que l'avenir plébiscite !

Lulla Bell

3 votes. Moyenne 3.67 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau