Obscurité par Patrick Gonzalez

  • Par lullabell
  • Le 29/07/2015
  • Commentaires (0)

OBSCURITE

 

J'ai écouté souvent, parfois jusqu'à l'ivresse,
fermé les yeux pour voir et pour entendre,
ce silence parfait, coulant sous tes caresses.
lorsque la peau se tait, que la nuit vient s’étendre.
Vu dans l'obscurité, aux courbes, aux méandres,
à ce corps que je sais,  aux mots que je connais,
l'irrépressible envie de tout donner, tout prendre.
Enfin m'abandonner à tout ce que tu es.

 

obscurité Patrick Gonzalez

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau