voix

Une petite voix, Thierry Montgaillard

http://zitop.blogspot.fr/2013/08/une-petite-voix.html Thierry Montgaillar

Inaudible dans le brouhaha des bottes......
Matérialisée par cette flamme..
Qui se consume entre les ailes d'un ange....

 
Oui, c'est bien moi qui parle....
Qui voudrais hurler à vos portes,
Oui c'est moi la petite voix qui frappe votre conscience,
Toutes ces portes que je voudrais ouvrir en grand,
Je sais, je sais bien, je suis inaudible car à vos yeux,
Les morts sont invisibles et pour vos oreilles,
Inaudible deviendrait cette guerre,
Invisible car indescriptible, dit-on.
Impensable même, la misère qu'engendre une guerre,
Impensables car inenvisageables toutes ses horreurs........
 
Mais la mort, dit-on, frappe aussi les bonnes gens.....
Les bombes fauchent aussi les enfants blonds, dit-on.
J'étais comment .....  quand la vie m'a quittée,
C'était hier, je crois bien et déjà je ne m'en souviens plus,
J'aurai pu être votre petite fille,
Une petite fille de plus de cinq ans,
Une jolie fille à vingt ans.....
Qu'importe, puisque les enfants morts ne vieillissent plus.
 
Un obus est bien tombé sur ma maison
Et depuis plus rien.....
Mais qui l'a tiré?
Qui l'a tiré.......
Une question que tout le monde se pose...
Mais ce n'est qu'une de vos armes que vous nous vendez.
Mes jouets ont brûlé et ma poupée a fondu,
Tout, oui tout s'est réduit en poussière,
Depuis je ne peux plus tenir ma poupée dans mes bras.
 
Pour moi, je ne vous demande rien,
Même si je pourrais plus manger des bonbons,
Si je frappe à vos portes et hurle à vos oreilles,
Si je crie aujourd'hui plus fort que tous ces bruits de bottes,
Plus fort que votre petite voix ....
Celle qui vous dit " que tout ceci ne nous regarde pas"
Bien sûr ce n'est pas pour moi.....
 
Mais je ne veux plus que les bombes emportent nos poupées
Et les enfants qui tiennent les poupées 
Et aussi nos mamans
Et aussi nos papas,
 
Pour qu'ensemble nous puissions manger des bonbons.
 
                                       


Timilo
 
Thierry Montgaillard ©
Bombe