Poésies partagées d'autres artistes

plaisir

c'est avec grand plaisir que je rejoins ce site et Christine, j'espère y rencontrer les personnes qui ont sa valeur morale.

Qui sommes-nous donc ?

Qui sommes-nous donc ?
Des êtres qui n’ont plus rien d’humain
Qui crient aux frontières illusoires
Qui emploient des hommes sans papier
Au fond d’un restaurant de quartier
Ou sur une maison cachée en chantier
Parce qu’ils se taisent les immigrés
Et ne sont pas exigeant sur les deniers.

Qui sommes-nous donc ?
Des êtres qui n’ont plus rien d’humain
Qui crient au scandale de ces abus
Et qui font crever des enfants indiens
Qui se tuent dans des ateliers clandestins
Pour teindre le tissu de la robe importée
Pour coudre ces chaussures bon marché
Et meurent avant d’avoir une fois rêvé.

Qui sommes-nous donc ?
Des êtres qui n’ont plus rien d’humain
Qui se sentent trop différents des autres
Qui se croient plus brillants qu’un soleil,
Qui pensent que les autres se plieront
A leurs vœux parce qu’ils ont raison.
Notre faiblesse est de toujours croire.
Que la cruche se remplit à force de la boire.


Qui sommes-nous donc ?
Des êtres qui n’ont plus rien d’humain
Qui ne vivent plus que dans l’illusion
Qui ont perdu pour toujours la raison
Pour vivre dans ce monde presqu’irréel Quand la réalité n’est plus qu’artificiel.
Nous travestissons les presque demains
Comme nous voudrions nos tristes destins.

Qui sommes-nous donc ?
Des êtres qui n’ont plus rien d’humain.
Il n’est pas besoin des hallucinogènes
Pour respirer un monde sans oxygène.
Nous exhalons l’air vicié des demains
Pour laisser à tous nos descendants
Des ruines d’espoir et de sentiments.
A force de croire, la triste réalité s’enfuie.

Qui sommes-nous donc ?
Des faibles d’esprits !


©

Lire la suite