ici

Incognito, slam de Lulla Bell

Incognito

 

Tu souffres en silence

Et tu meurs incognito

Dans les chambres d’hôpitaux

 

Tu cries j’ai mal

A qui veut l’entendre

Aucune oreille pour se tendre

Tu cherches une main

Amie à prendre

Aucune caresse à attendre

Tu te cramponnes à la barrière

De ton lit prison

Tu cherches une raison

Pour calmer ta colère

Ton front se plie

Ta bouche se tord

Tes lèvres tu mords

Pour étouffer tes cris

Comme une folle tu presse

Sur la pompe à morphine

Le poison s’empresse

Dans tes veines, mort fine

 

Tu souffres en silence

Et tu meurs incognito

Dans les chambres d’hôpitaux.

 

Lulla Bell

ICI

Heart 799138 640

ASSEZ, ici, Lulla Bell

Assez

-ICI-

 

Assez !

Assez

De vos belles paroles

Prêcher

Les bons sentiments

On peut prendre

Le bonheur des gens

Mais jamais

Endosser leur souffrance

Souffrir est un acte égoïste et privé

Qu’on ne partage pas en société.

Facile !

Facile

De dire qu’on s’isole

Tricher

Pour faire semblant

Un sourire

En grimace

Seule trace

De souffrance

Tatou

Ô tatoue

Ce destin sur mon visage

Comme les lignes de ma main.

 

Lulla Bell - Texte libre- Ici ©

02/08/2015

Hand 749676 640

J'ai trop pleuré, (Ici)

ICI

J’ai trop pleuré

 

J’ai trop pleuré

J’ai mal à la peau

Peau craquelée

De croco

Avec des larmes de crocodile

On peut sécher un corps entier !

Mes yeux brûlent

D’une éternelle douleur

Que dois-je expier ?

Suis-je donc si vile

Que je ne puisse me servir de mes yeux

Autrement que pour pleurer ?

Juste voir et regarder

M’émerveiller…

Mon visage pèse

Je le sens tomber

Une mâchoire qui décroche

Des yeux exorbités

Il me faut une accroche

Un sourire, un baiser

Un satellite pour me réorienter

J’ai perdu le Nord

Et tous les autres points

Je prends l’eau de tous bords

J’écope mais en vain.

Terre ! Terre !

Montre-moi une rive

Que j’arrive

A m’amarrer.

Mère ! Mère !

Tu n’as plus de bras

Pour m’enlacer.

J’ai trop pleuré

J’ai mal à la peau.

 

Lulla Bell - 29/07/2015 ©

Ici

Depression 72318 640