épave

Épave poésie de Lulla Bell

Épave

 

J’ai l’avenir qui tangue

Je deviens une épave

Je n’ai plus de boussole

Car j’ai perdu le nord

Quand t’es resté au port

Amarré à une autre

Je suis ivre de toi

Tombée à fond de cale

Je me noie de toi

Vois comme je suis pâle

Je ne tiens plus la barre

Pourtant la vie se marre

Elle chante dans le vent

Et danse sur les vagues

Tu en aimes une autre

Au milieu du roulis

J’ai le cœur en bouilli

Comme une ancre je largue

Mon corps dans l’océan

J’ai de l’eau jusqu’aux yeux

Normal, c’est un adieu

Je ne suis qu’une épave.

 

Lulla Bell ©

Chezfinou138330555856 gros