Délires

Délires, de Vik Thor

un vieux texte déjà passé sans doute à mes débuts sur G+ mais que j'aime bien pour vous imposer une relecture ou une découverte... 

Délires

J'écris mes nuits
larmes de sang,
je crie mais nuis
l'art me descend.

Plaçons les maux
amis chagrin,
plats sont les mots
à mi-chemin.

Fixer le vers
en place et beau,
fixe est l'envers
en placebo.

Passé l'orage
les cœurs s'étreignent,
passé leur âge
les corps se traînent.

Futile entrain
de ces pensées,
fut-il en train
de s'épancher.

Tu meurs ma ligne
lasse d'envie,
tumeur maline
laisse la vie.

Vik Thor ©

People 388328 640