autre

L'autre côté par Lulla Bell

L'Autre côté

Quand je serai trop fatiguée

De marcher

Quand je n'aurai plus assez de force

Pour avancer

Si demain ne m'apporte plus rien

Que larmes, douleurs ou chagrin

Et quand bien même rester assise ou couchée

Ne m'apportait plus la paix

J'irai voir de l'autre côté

Je partirai

Je partirai

Quand je serai trop lasse

D'attendre

Quand je n'aurai plus assez de patience

Pour espérer

Si je n'ai plus de rouge sur les lèvres

De rimmel, de couleurs aux paupières

 Et si me laver, m'habiller, me voir dans un miroir

N'illumine plus mon regard

J'irai voir de l'autre côté

Je partirai

Je partirai

Quand je n'aurai plus rien à dire

Ni je t'aime

Quand je n'aurai plus rien à faire

Ni embrasser

Si l'envie quitte mon coeur

Que je ne sais même plus ouvrir mes bras

Pour enserrer vos corps aimés

J'irai voir de l'autre côté

Je partirai

Je partirai.

 

Lulla Bell - 2009 - ©

Walk 664898 640

"De l'autre côté" de Stéphane G de G

Au pays de mes pensées

Poème du mois extrait de "Spleen et CAu pays de mes pensées,
 
L’aube est morte,
Et derrière ses portes,
Les cadavres entassés,
De me souvenirs.
 
Au pays de mes pensées,
Il neige du sang,
Sur les océans asséchés,
De mes désirs,
De mes plaisirs.
 
Au pays de mes pensées,
Se traîne une lune,
Froide d’amertume
Et sa pâleur insensée,
Me susurre d’en finir.
 
Au pays de mes pensées,
Hurle ton visage,
Cingle ta rage,
Dans les vents tourmentés,
De ton dernier sourire.
 
Au pays de mes pensées,
Il n’y a que des troncs morts,
Où circule le corps,
Des crépuscules enlacés,
A n’en plus finir…
 
Stéphane G de G
 
Poème du mois extrait de "Spleen et Clarté" (187 poèmes),