SORTIE DE ROUTE

  • Par lullabell
  • Le 10/07/2014
  • Commentaires (0)

Toi tu jouais de la guitare

Je peignais avec mes mains

DES FORMES bizarres

Nous nous sommes dit

Qu'à Deux

Ce serait Mieux

Ecrire l'histoire

​ De nos Vingt doigts

Un amour qui dure

Aventure originale

Tu m'as prise contre toi

Comme j’étais bien carrossée

Et tu aimais les belles Voitures

Les Courbes douces

Allongées

Avec du cœur

Avec du ventre

Et Qui Démarre au quart de tour

Mon corps entre

Tes Mains de coureur

J'ai Accepté l'idée

De n'être qu'un objet

De luxe Que Tu affectionnes

Le temps d'une passion

Juste quelques mots d'amour

Et Voici ma monture offrant

Ses courbures au cavalier charmant

Le corps brûlant

Comme la tôle

Métal hurlant

Tout symbole

Tu percutes la nuit

Avec ardeur, avec envie

Amour fétichiste

Je suis ta bagnole

Que tu immole

Sur l'autel de ton désir

Et la moquette

Comme le bitume

Me consume

Maïs J'aime cette

Partie de plaisir

Tu passe les vitesses

Et gémit mon moteur

Tu es sur la piste

Course au bonheur

Fugace et violent

Jusqu'au coup de frein

Dernier coup de reins

Qui éteint

Le feu en moi

Il a suffit

D'un écart de Conduite

Tu étais hors LIMITE

Et tu m'as fracassée

Pauvre tôle ondulée

​Dans un fossé

Voie sans issue

Tu m'as perdue

Tu m'as dit

C'est la vie

C'est L'envie

Je veux une Maserati

Tu m'as laissée au mécano

Qui achève bien les autos.

Lulla de de Bell

Tous droits réservés.

Le 10/07/2014

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau