L'absence d'un enfant Ta chambre est comme une île Vide et immobile Caressée en silence Par les vagues...

  • Par lullabell
  • Le 21/07/2014
  • Commentaires (0)

L'absence d'un enfant

Ta chambre est comme une île
Vide et immobile
Caressée en silence
Par les vagues de l'absence
Mon enfant tu me manques
Comme le jour à la nuit
Mon enfant tu me manques
Mais vis ta vie
Sans soucis

Le temps est un gaffeur
Il multiplie les heures
D'attente, d'indifférence
Mais il faut bien qu'il passe
Comme le pire ennemi
Le temps parfois nous casse
Et nous suit à la trace
Au fil des cheveux gris
Cheveux gris

Changées mes habitudes
Sombrés mes clairs de lune
A parler de la vie
A s'éclater de rire
Pour un rien, une bêtise
L'absence a son emprise
De toi je me languis
Je languis

Ta chambre est comme une île
où je m'isole parfois
Devant mes yeux défilent
Tes passions d'autrefois
Fillette devenue femme
Tu trace ton chemin
Qui comme une lame
Scarifie mon destin
Si restreint

Mon enfant tu me manques
Comme le jour à la nuit
Mon enfant tu me manques
Mais vis ta vie
Et souris.

Christine Domenge
Lulla Bell

L'absence d'un enfant

Ta chambre est comme une île
Vide et immobile
Caressée en silence
Par les vagues...

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau