CHRONIQUE D'UNE MORT ANNONCÉE (extrait)

  • Par lullabell
  • Le 30/07/2014
  • Commentaires (0)
CHRONIQUE D'UNE MORT ANNONCÉE (extrait)

Écrire, écrire avant que la frénésie des mots ne s'arrête, comme tout s'arrête, avant que les phrases ne se bloquent, comme mon bras aujourd'hui handicapé par une périarthrite, avant que les phrases n'aient plus la capacité de courir aisément sur les lignes. Les coucher vite fait sur le papier et les culbuter pour qu'elles aient envie de continuer, de filer, de laisser filer les idées -même les plus folles- leur donner envie de recommencer, de s'y remettre, phrases faciles.

Qu'elles apportent l'eau à mon moulin, le vent à mon éolienne. Que ces phrases approvisionnent encore ce manuscrit que je tiens sous ma plume, ce livre que vous tiendrez dans vos mains, qu'elles viennent remplir mes pages de mots et de syntaxe grammaticale.

Extrait...Lulla Bell

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Code incorrect ! Essayez à nouveau